Comment stabiliser son poids

Sommaire

À la suite d'un régime amaigrissant, il peut être difficile de maintenir son nouveau poids. La plupart des programmes minceur proposent leur propre programme de stabilisation mais ils sont souvent contraignants et se soldent parfois par un échec. Vous trouverez dans cette fiche pratique comment stabiliser son poids.

Lire l'article

1. Comprenez comment fonctionne la stabilisation du poids

Après un régime minceur qui a porté ses fruits, il est important de conserver les bénéfices de vos efforts et de maintenir votre nouveau poids. Voici les erreurs à ne pas commettre :

  • Penser qu'une stabilisation consiste à réintroduire des aliments en y allant pas à pas, jusqu'à retrouver son alimentation d'avant régime : en retrouvant votre alimentation d'avant régime, vous retrouverez votre poids d'avant régime.
  • Rester dans votre programme alimentaire de perte de poids, toujours avec les mêmes interdits : maintenir un poids correct ne consiste pas à faire les mêmes sacrifices alimentaires que pour perdre du poids. Cela pourrait vous faire trop maigrir et même être très frustrant à la longue et il pourrait s'ensuivre des craquages, le total abandon du régime et la reprise démoralisante de tous les kilos perdus.

2. Évitez les variations de glycémie pour stabiliser votre poids

La glycémie est le taux de sucre sanguin. Toute hausse de glycémie après un repas provoque la sécrétion d'insuline, ce qui représente pour l'organisme le point de départ du stockage des graisses et des sucres sous forme de graisses corporelles. Pour maintenir son poids, il faut donc maintenir une glycémie stable. Pour cela, au quotidien :

  • privilégiez la consommation de légumes à chaque repas ;
  • si vous consommez des féculents, préférez des féculents complets et toujours associés à des légumes : des légumineuses, des patates douces, du riz complet, des pâtes complètes, du pain complet, du quinoa, du boulgour ;
  • évitez le sucre et les produits sucrés ;
  • consommez toujours des fruits entiers, jamais sous forme de compote ou de jus ;
  • évitez la consommation de sucre et de produits sucrés. Il est impensable d'espérer maintenir un poids correct après un régime en consommant du sucre tous les jours.

Attention : trop de protéines consommées via trop de viande, de poisson ou d'œufs peuvent aussi élever la glycémie. Les graisses, en revanche, n'ont aucun pouvoir sur la glycémie.

Vous pouvez également prendre des probiotiques qui vont favoriser la perte de poids en rééquilibrant le microbiote intestinal. Vous pouvez notamment prendre Prolactik LG contre le surpoids et l’obésité dans le cadre d’une perte de poids ou Probiotiques L-Gasseri pour le contrôle du poids.

3. Consommez des protéines mais sans excès

Vous avez désormais besoin de 0,8 g de protéines par kilo de poids corporel. Cela permet en règle générale de consommer :

  • 1 part généreuse de viande, de poisson ou d’œufs au cours d'un repas par jour ou deux parts plus raisonnables (aux alentours de 100-150 g) au cours de deux repas par jour ;
  • 1 portion de 40 g de fromage 1 fois/jour ;
  • 1 à 2 poignées d'oléagineux (type amande, noix, noisette) par jour.

Astuce : pour les végétariens, des protéines peuvent aussi être apportées par des produits à base de soja, comme le tofu ou le tempeh, ou encore par des protéines de blé, comme le seitan ou des algues, à consommer par exemple sous forme de tartare.

4. Soyez libre de consommer autant de gras que vous le souhaitez pour maintenir votre poids

À partir du moment où vous veillez à ne pas avoir de variation de glycémie, manger gras ne vous fera pas prendre de poids. Inutile donc de quantifier l'huile, le beurre ajouté, de bannir les aliments gras comme la charcuterie ou encore d'acheter de la crème fraîche allégée.

Bon à savoir : les graisses ne sont absolument pas dangereuses pour l'organisme ; elles lui sont bénéfiques, au contraire. Il suffit de bien les équilibrer. Pour cela, consommez au quotidien de l'huile d'olive pour les oméga-9, de l'huile de colza ou de lin pour les omégas-3 et, éventuellement, de l'huile de coco pour ses fameux triglycérides à chaînes moyennes, si digestes et supportant très bien les hautes températures.

5. Traitez vos éventuelles carences

Les carences ouvrent l'appétit car notre corps cherche à récupérer ce qui lui fait défaut. Il est bien de faire un bilan sanguin régulièrement en période de régime pour veiller à votre équilibre alimentaire.

  • En cas de crampes, fatigue, nervosité, faim excessive, faites une cure de magnésium pendant 1 mois.
  • En cas d'envie de sucre, faites une cure de chrome.

Conseil : achetez ces produits en pharmacie ou magasin bio et suivez la posologie indiquée sur la boîte.

Ces pros peuvent vous aider